DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Washington adopte des sanctions contre la Syrie

Vous lisez:

Washington adopte des sanctions contre la Syrie

Taille du texte Aa Aa

Ce samedi, les militants anti-régime ont promis de manifester à nouveau. Ils ont aussi enterré leur morts.

Selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme, 25 personnes ont péri dans la province de Homs dans le centre que l’on voit sur ces images. Et la répression des forces de Bachar Al Assad a été encore plus dure dans la province de Deraa dans le sud, berceau de la contestation où 33 décès ont été répertoriés.

La secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton, a exhorté le président syrien “à cesser immédiatement les violences et à prendre en compte les aspirations de son peuple en termes de droits et de démocratie”.

Washington a gelé les biens et les avoirs de plusieurs proches du régime dont le frère de Bachar Al Assad, Maher qui dirige la quatrième division mécanisée déployée depuis lundi à Deraa. L’Union européenne envisage un embargo sur les ventes d’armes à Damas.

Pour cet analyste, les sanctions sont pour l’instant l’option privilégiée par les occidentaux. L’option militaire ne semble pas possible pour l’instant en Syrie contrairement en Libye où il y a eu une résolution adoptée par les Nations Unies.

Selon le “Comité des martyrs du 15 mars”, proche de l’opposition près de 600 personnes ont été tuées depuis le début de la contestation.

La semaine prochaine a été décrétée “Semaine de levée du siège” avec des manifestations tous les jours notamment à Deraa, Banias, Jeblah et Homs. Et jeudi, les opposants au régime entendent organiser des “sit-in nocturnes” dans toutes les villes.