DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Premier mai sous le signe de la mobilisation sociale en Grèce


Grèce

Premier mai sous le signe de la mobilisation sociale en Grèce

Pas de ferry dans le Port du Pirée et pas de transports en commun. Ce 1er mai est aussi celui de la lutte continue contre l’austérité en Grèce.

Près d’un an après la mise sous tutelle du pays au bord de la faillite par l’Union européenne et le FMI, les grecs restent mobilisés contre un nouveau durcissement annoncé.

“Ils nous disent tous que nous devons payer pour la crise. Et bien non, les travailleurs ne doivent donner aucun euros car ils ne sont pas responsable”, s’enflamme cette femme.

Pour ce jeune homme, le combat doit continuer : “Nous n’avons pas gagné la guerre mais seulement quelques batailles contre certaines mesures qu’on nous a imposés”.

Des milliers de manifestants se sont rassemblés notamment ici place Syntagma devant le parlement grec pour exiger une autre politique du gouvernement socialiste de George Papandreou.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Sony promet de bientôt redémarrer PlayStation Network avec plus de sécurité