DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ground Zero entre fête et recueillement

Vous lisez:

Ground Zero entre fête et recueillement

Taille du texte Aa Aa

L’hymne américain, un peu écorché, mais chanté avec sincérité résonne à Ground Zero…

Il était naturel que les New Yorkais se retrouvent ici pour fêter la mort d’Oussama Ben Laden. Depuis 10 ans, dans toute les têtes, c‘était l’homme à abattre, celui qu’ils considèrent comme le responsable des attentats du 11 septembre 2001, le responsable de la mort de 3000 personnes.

Le discours était parfois éméché:

“C’est Ground Zero juste ici, c’est là que ça s’est passé et on est de retour, c’est ça la justice !”

“Brûle en enfer Oussama Ben Laden! Il y a une justice dans ce monde, il y a une justice en ce monde !”

Au levé du jour, l’euphorie a laissé place au calme et au recueillement.

Des familles de victimes ont à leur tour investi Ground Zero.

John Cartier a perdu son frère le 11 septembre. Il était électricien et travaillait dans l’une des tour jumelles.

“Savoir qu’il est mort, ça fait du bien. Parce qu’on sait qu’il ne fera plus jamais de mal à personne. Il n’organisera plus aucun acte terroriste. Donc c’est réconfortant.”

Réconfortante aussi peut-être l’image de cette nouvelle tour qui commence à s‘élever sur l‘île de Manhattan, mais qui ne pourra pas effacer le souvenir des tours jumelles.