DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Al-Qaïda de 2001 n'est plus

Vous lisez:

L'Al-Qaïda de 2001 n'est plus

Taille du texte Aa Aa

Pour Gilles de Kerchove, coordinateur de la lutte antiterroriste de l’Union européenne, la prudence reste de mise. Oussama Ben Laden est peut-être mort, mais son symbole risque de continuer d’inspirer pour un certain temps.

“La mort de Ben Laden dégrade encore un peu plus Al-Qaïda comme organisation, parce que depuis quelques années le coeur d’Al-Qaïda, celui qui est situé entre l’Afghanistan et le Pakistan, était déjà sous forte pression, l’attaque des drones, l’attaque de l’armée pakistanaise, des attaques de la coalition de l’Otan en Afghanistan. Donc, je ne pense pas qu’“Al-Qaïda core” soit encore une menace comme elle l‘était au lendemain du 11 Septembre. En revanche, on a d’autres formes de menaces, comme les franchises régionales, Al-Qaïda dans la Péninsule Arabique, Al-Qaïda au Maghreb Islamique, qui se sont développées et qui pourraient d’ailleurs profiter du contexte de ce printemps démocratique dans le monde arabe qui conduit à un certain nombre de réajustements, pour se renforcer et renforcer la menace qu’ils représentent.

Et puis il y a aussi malheureusement, mais c’est tout à fait infime, quelques individus qui vivent en Europe, qui se radicalisent individuellement, qui ont souvent un certain nombre de supports logistiques et qui peuvent envisager des opérations. Dans le court terme, certainement qu’il faut être très vigilant et ça été dit par un certain nombre de responsables en Europe et aux Etats-Unis.”