DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La mort de Ben Laden en une des médias américains

Vous lisez:

La mort de Ben Laden en une des médias américains

Taille du texte Aa Aa

Ce lundi, tous les grands quotidiens des Etats-Unis saluent la mort d’Oussama Ben Laden en une de leur site web, avant d’en faire le grand titre de leur version papier.

A New York, le souvenir des attaques du 11 septembre est tel que les amis et proches des victimes des attentats orchestrés par Ben Laden sont abondamment sollicités. Le New York Daily News cite de nombreux témoignages. Sur la une de son site, le quotidien populaire présente une photo d’archive de Ben Laden en parallèle à une scène de liesse dans les rues de la ville.

Le journal décrit comment “New York résonne de cris de joie et des milliers de personnes pleurent dans ces foyers où il y a toujours une place vide à table et où les cierges brûlent toujours sur des autels en mémoire des morts du 11 septembre.”

New York fête la mort de Ben Laden mais la prudence reste de mise. Le New York Post rapporte qu’avec une “extrême prudence” les autorités vont “renforcer les effectifs de police présents dans les lieux publics, notamment dans les aéroports, sur le pont George Washington et le site du World Trade Center.”

Le New York Times offre, quant à lui, plus d’analyse et cite un avertissement lancé par Hanif Atmar, ancien ministre de l’Intérieur afghan.

“La mort d’Oussama ne doit pas être vue comme ‘mission accomplie’… Elle ne doit pas servir de prétexte à un retrait prématuré” des troupes américaines d’Afghanistan, prévient ce dernier.

Dans la capitale américaine, les analystes spéculent déjà sur l’avenir possible d’un Al-Quaïda post-Ben Laden. Le Washington Post fait sa une avec une citation du président Barack Obama : “Justice est faite” et poursuit en expliquant qu’Al-Qaïda “restera probablement la menace la plus importante pour les Etats-Unis malgré la perte de son leader.”

La chaîne conservatrice de Murdoch Fox News rapporte la réaction de George Bush. Celui qui était président des Etats-Unis lors des attaques sur le World Trade Center pour qui la mort d’Oussama Ben Laden représente “une victoire pour l’Amérique”.

Le site de gauche Huffington Post affiche en grosses lettres rouges majuscules DEAD (mort) au-dessus d’une photo de Ben Laden.

Dans son édito, Steve Clemons félicite Obama pour avoir tué l’homme que Bush n’avait pas réussi à capturer. Il va même jusqu‘à dire qu’Obama “a probablement assuré sa réélection en 2012.”

Le Wall Street Journal propose de son côté un angle plus international. Le journal se penche sur la réaction du gouvernement indien qui s’inquiète que Ben Laden se soit caché dans un lieu reculé du Pakistan. Le ministère de l’Intérieur indien a fait savoir dans un communiqué qu’il pense que les auteurs des attentats de Mumbai en 2008 “continuent à se cacher au Pakistan”.

Les médias n’ont cependant pas été les premiers à annoncer la mort de Ben Laden. C’est sur Twitter que l’information est d’abord sortie et, plus précisément, par le biais de Keith Urbahn, un assistant de l’ancien Secrétaire d’Etat à la Défense américain Donald Rumsfled. Il a envoyé ce message avant l’annonce officielle de Barack Obama : “Une personne respectable me fait savoir qu’ils ont tué Oussama Ben Laden. ‘Hot Damn’ (la vache) !”

Durant le discours pendant lequel Obama a annoncé la nouvelle, Twitter a enregistré plus de 4 000 tweets par seconde.