DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La mort de Ben Laden, sujet numéro un des médias du monde entier

Vous lisez:

La mort de Ben Laden, sujet numéro un des médias du monde entier

Taille du texte Aa Aa

Australie, Japon, Thaïlande, Chine. Fuseau horaire oblige, ils figurent parmi les premiers médias de la planète, à avoir relayé l’annonce de la mort du chef d’Al-Qaida.

Dans son édition spéciale, le présentateur de la CCTV, expliquait en direct qu’une information de la plus haute importance venait de lui être communiquée. A savoir, a-t-il dit, que “le leader d’Al-Qaïda, Oussama Ben Laden, a été tué.”

A leur réveil, et après une nuit de célébration sur Times Square et Ground Zero, les New-Yorkais ont cuvé leur gueule de bois avec pléthore de titres chocs évoquant la mort de l’ex-ennemi public numéro un. “On l’a eu”, titrait le New York Post. “Pourris en enfer” surenchérissait le Daily news. Le New York times fut l’un des rares à avoir fait preuve de retenue avec ce titre: “Ben Laden tué par les forces américaines au Pakistan”

Mais le premier, avant tout autre média, à avoir relayé l’information, c’est Sohaïb Athar, via sa page tweeter. Celui qui dit être consultant en technologie de l’information, a décrit en direct les attaques et les explosions alors qu’il se trouvait à à peine 250 mètres des lieux.

Ce n’est que quelques minutes plus tard qu’il a réalisé qu’il était en fait devenu le témoin privilégié de la fin d’Oussama ben Laden.