DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Patrick Roy, député PS du Nord, est décédé

Vous lisez:

Patrick Roy, député PS du Nord, est décédé

Taille du texte Aa Aa

Le député socialiste du Nord Patrick Roy, qui était atteint d’un cancer du pancréas et avait fait un retour émouvant en mars à l’Assemblée nationale, est décédé dans la nuit de lundi à mardi à l‘âge de 53 ans, a-t-on appris de sources parlementaires.

“Je vous aime toutes et tous. La vie est belle!”, avait lancé le député à la célèbre veste rouge lors de son retour dans l’hémicycle le 15 mars en fauteuil roulant, après six mois d’absence. Affaibli, la voix brisée, il avait rendu hommage aux nombreux messages de soutien que lui avaient adressés ses collègues députés.


Le député socialiste du Nord, après des mois de... par LCP

En décembre, le maire de l’ancienne ville minière de Denain, député du Nord depuis 2002, avait parlé sans fard du mal qui le rongeait, lors d’une réunion publique dans sa commune, rompant avec la tradition des hommes publics qui cachent leur “douloureuse maladie”.

Pendant son cancer, l’ancien instituteur, réputé au Palais Bourbon pour son verbe haut, avait fait l’objet de l’attention de nombreux élus, tous bords confondus. Le président de l’Assemblée, Bernard Accoyer (UMP), était venu lui rendre visite dans sa chambre d’hôpital.

“Il avait choisi de rendre public sa maladie parce qu’il jugeait que c‘était la première honnêteté qu’il devait à ses électeurs mais aussi parce que c‘était sa manière à lui d’aider tous les malades en montrant qu’il n’y a jamais de cause perdue”, a réagi dans un communiqué le président du groupe PS au Palais Bourbon, Jean-Marc Ayrault.

“Le combat, l’engagement opiniâtre pour les autres, c‘était Patrick Roy. Un militant de la justice et de la solidarité. Un homme pétri d’humanité qui a puisé dans ses racines et dans son parcours professionnel et politique la force de son caractère”, ajoute le patron du groupe PS. “Patrick a été un député de combat, formidable de présence et de sincérité. Sa disparition laisse un vide immense pour nous tous”, écrit-il encore.

AFP