DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Une épée de Damoclès sur Misrata, la Turquie appelle Kadhafi à partir

Vous lisez:

Une épée de Damoclès sur Misrata, la Turquie appelle Kadhafi à partir

Taille du texte Aa Aa

L’ultimatum fixé par le régime libyen aux rebelles de Misrata arrive à son terme.

L’inquiétude de la population est grande. Ils sont 300.000 habitants à souffrir des combats.

Aujourd’hui, les avions de l’OTAN ont de nouveau frappé les forces de Kadhafi et des affrontements entre loyalistes et rebelles ont lieu dans l’est et le sud de Misrata.

A la lueur des derniers événements, la Turquie a opéré un virage à 180°.

Six semaines après le début de l’intervention de l’OTAN, le Premier ministre turc a radicalement changé de ton.

Plus question de trêve et malgré les bonnes relations passées avec le régime de Tripoli, Recep Tayyip Erdogan a appelé Mouammar Kadhafi à quitter immédiatement le pouvoir et la Lybie, pour lui et pour l’avenir de son pays, pour mettre un terme à l’effusion de sang.

Il faut dire aussi que la situation humanitaire atteint un point critique à Misrata.

Le port, seule voie de ravitaillement de la ville assiégée, est difficilement accessible et reste dangereux.

Un millier de migrants d’Afrique sub-saharienne et des dizaines de blessés attendent d‘être évacués.

Mais les navires sont bloqués au large en attendant que la voie soit libre et sécurisée.

Une mine, partie à la dérive, leur barre notamment encore le passage.