DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Attentat à Benghazi, alors que sonne la fin de l'ultimatum

Vous lisez:

Attentat à Benghazi, alors que sonne la fin de l'ultimatum

Taille du texte Aa Aa

L’attaque était certes de faible portée, mais elle a eu symboliquement lieu le jour de l’expiration de l’ultimatum fixé par le régime aux rebelles.

2 personnes ont été légèrement blessées à Benghazi après un attentat à la voiture piégée. Symbolique aussi parce que la déflagration s’est produite à seulement 200 mètres du conseil national de transition, l’organe politique de l’insurrection.

Rien pour convaincre ces hommes d’abandonner les armes, comme le souhaiterait le régime qui leur a donné jusqu‘à ce soir minuit pour se rendre, en échange d’une amnistie.

Hier, l’envoyé spécial de l’ONU en Libye s’est adressé au conseil de sécurité à New York, exhortant les deux parties à instaurer un cessez-le-feu durable pour favoriser une sortie de crise.

Toutes deux se disent prêtes à déposer les armes mais le régime conditionne cela à la fin des attaques de l’OTAN. Pour les rebelles, seul un départ de Kadhafi permettrait de jeter les bases d’un dialogue.

Pour permettre un acheminement de l’aide humanitaire pour 1 demi-million de personnes, le port de Misrata toujours bloqué par les loyalistes a fait l’objet de nouvelles attaques de l’OTAN. Des stocks de munitions ont également été détruits aux abords de la ville.

D’importantes explosions ont par ailleurs été signalées aujourd’hui à Tripoli, la capitale.