DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pacte interpalestinien, inquiétude israélienne

Vous lisez:

Pacte interpalestinien, inquiétude israélienne

Taille du texte Aa Aa

La presse israélienne s’inquiète du pacte d’unité signé au Caire entre l’Autorité palestinienne et le Hamas au pouvoir à Gaza.

Même inquiétude au sein du gouvernement israélien, pour qui le mouvement islamiste reste un ennemi dangereux.

Pour Ygal Palmor, porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères : “Aussi longtemps que le Hamas sera engagé dans la violence, et seulement la violence, nous ne voyons pas comment le gouvernement palestinien pourra jouer un rôle constructif, et nous devrons continuer à prendre nos précautions.”

Au-delà des mots, Israel a commencé à agir pour protester contre la nouvelle alliance palestinienne.

Dimanche, Tel Aviv a annoncé le blocage de 60 millions d’euros de taxes collectées pour le compte de l’Autorité palestinienne.

Objectif affichée : empêcher le financement du Hamas.

Mais ce que craint surtout l‘état hébreu, c’est que l’unité des Palestiniens favorise la reconnaissance internationale de leur état.

Ce que l’Autorité palestinienne compte demander à l’Assemblé générale de l’Onu en septembre prochain.

Soutenu par les Etats-unis, Israel compte tout faire pour l’empêcher, comme l’explique le vice-premier ministre, Silva Shalom : “Ce que nous devons faire en ce moment, c’est freiner les efforts des Palestiniens pour obtenir la reconnaissance par les Nations unies d’un nouvel état palestinien. Car si nous leur accordons cette reconnaissance, cela aidera les Iraniens à construire une base avancée supplémentaire au sein du Moyen-Orient.”

Mais la solution voulue par les Israéliens d’un accord de paix négocié est également compromise, après le pacte entre Fatah et Hamas.

Elle semblait de toute façon avoir échouée, lorsqu’en septembre dernier, le gouvernement de Benyamin Netanyahou avait, contre l’avis de Washington, refusé de prolonger le moratoire sur les constructions de colonies en Cisjordanie.