DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Portugal : le plan de sauvetage financier inquiète

Vous lisez:

Portugal : le plan de sauvetage financier inquiète

Taille du texte Aa Aa

Le Portugal se réveille dans le doute.

Au terme d’un mois de négociations avec l’Union Européenne et le FMI, Lisbonne va recevoir une aide de 78 milliards d’euros sur 3 ans.

Un plan de sauvetage financier que le premier ministre démissionnaire José Socrates jugeait inéluctable.
 
“J’ai toujours considéré qu’une demande d’aide extérieure était une solution en dernier recours. C’est ce que je pensais, jusqu‘à cette semaine. Mais nous avons atteint une situation telle que nous devions prendre cette décision pour éviter que le pays ne prenne des risques qu’il ne peut se permettre de prendre”, a-t’il déclaré.
 
Dans les rues de Lisbonne c’est l’inquiétude. Les Portugais craignent les contreparties exigées par les bailleurs de fonds en échange de ce plan de sauvetage. Des contreparties qui n’ont pas encore été annoncées dans les détails.
 
“Il n’a pas explique ce que tout ca va nous coûter”, remarque Ricardo. “Il a juste parlé des aspects positifs mais il n’a pas dit si on allait devoir payer plus de taxes”.
 
“Je pense que le premier ministre a dit ce qu’il avait envie de dire, seulement les bonnes nouvelles”, observe Margarida. “ll a dit que le FMI s’exprimerait bientôt et c’est eux qui vont annoncer les mauvaises nouvelles !”
 
Les Portugais craignent une série de mesures d’austérité. Hausse des impôts, baisses des salaires et des pensions de retraite, réduction du revenu minimum, vagues de privatisations.

Le détail des reformes structurelles sera connu au terme d’une consultation auprès des partis de l’opposition.