DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Rétromachine : la naissance du Conseil de l'Europe

Vous lisez:

Rétromachine : la naissance du Conseil de l'Europe

Taille du texte Aa Aa

Le 10 mai 1945, la signature du traité de Londres institue le Conseil de l’Europe. Dix pays en sont les membres fondateurs : Belgique, Danemark, France, Irlande, Italie, Luxembourg, Norvège, Pays-Bas, Royaume-Uni et Suède. Aujourd’hui, le Conseil comprend 47 États membres pour 800 millions de ressortissants.
Bien que le Conseil soit une entité totalement distincte des institutions de l’Union européenne, il en partage les symboles comme le drapeau et l’hymne. Dans une Europe traumatisée par les ravages de la deuxième Guerre Mondiale, le principal objectif de la création du Conseil est de renforcer l’intégration européenne et de promouvoir des valeurs communes comme la démocratie et le respect des droits de l’Homme.
Contrairement à l’Union, le Conseil n’édicte pas de lois. Il établit des conventions et des chartes entre pays membres ou non de l’organisation. La plus symbolique des conventions est sans nul doute la Convention européenne des droits de l’homme qui donna par la suite naissance à la Cour européenne des droits de l’homme.

D’autres 5 mai : les États généraux s’ouvrent à Versailles en 1798 ; en 1821, Napoléon Bonaparte meurt en exil sur l’île de Sainte-Hélène ; en 1921, Chanel lance le parfum numéro 5 ; la République Fédérale d’Allemagne fait son entrée dans l’Otan ; la première transplantation d’un organe, un foie, est réalisée à Denver en 1963 ; Bobby Sands, militant irlandais de l’IRA, meurt en prison après une grève de la fin de 66 jours (1981).

Nés un 5 mai : l’éditeur Louis Hachette (1800), le philosophe Soren Kierkegaard (1813), le théoricien Karl Marx (1818), le romancier Charles Exbrayat (1906), l’acteur Jean-Pierre Léaud (1944)