DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

A court d'argent, les insurgés libyens appellent à l'aide

Vous lisez:

A court d'argent, les insurgés libyens appellent à l'aide

Taille du texte Aa Aa

Bientôt trois mois que l’insurrection a éclaté en Libye. Et pour les populations civiles, il faut bien s’adapter à cette situation de guerre. L‘économie tourne au ralenti, de nombreux produits alimentaires viennent à manquer.

Un bateau a pu accoster ce mercredi à Misrata, la ville portuaire assiégée. A son bord, des tonnes d’aide humanitaire pour les civils. Le ferry est reparti après avoir embarqué des centaines de refugiés africains, mais aussi des blessés. Ils seront soignés à Benghazi.

Sur le terrain militaire, les rebelles marquent le pas depuis plusieurs semaines. L’argent, nerf de la guerre, semble commencer à manquer. Il faut dire qu’une grande partie des avoirs libyens ont été gelés. D’où cet appel lancé par un des porte-parole du Conseil national de transition. “Pour faire face à nos besoins dans les trois prochains mois, explique Jalal El-Galal, nous aurions besoin de deux à trois milliards de dollars”.

Cette question de l’aide financière aux rebelles sera évoquée ce jeudi à Rome lors d’une réunion du groupe de contact. Les pays impliqués dans le dossier libyen feront aussi le point sur l’intervention militaire. Craignant un enlisement, les députés italiens ont voté ce mercredi, une motion pour que soit fixée une date-butoir aux raids aériens des alliés.