DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Affaire des quotas à la FFF : la "taupe" dévoilée

Vous lisez:

Affaire des quotas à la FFF : la "taupe" dévoilée

Taille du texte Aa Aa

Le conseiller technique national en charge du football de quartier Mohammed Belkacemi ne veut pas qu’on le présente comme une “taupe”. C’est bien malgré lui qu’il est au centre du scandale qui ébranle le football français. Il a réalisé un enregistrement audio qui accuse la Fédération Française de Football et la Direction Technique Nationale d’avoir adopté le principe de quotas discriminatoires dans les centres de formation, lors d’une réunion le 8 novembre. L’affaire a été révélée par le site web Mediapart jeudi 28 avril.
 
Belkacemi dit avoir remis cet enregistrement à la FFF au lendemain de la réunion à laquelle a participé Laurent Blanc.


Mohammed Belkacemi, conseiller technique national en charge du football de quartier
 
Un jour après les révélations, le sélectionneur de l‘équipe de France a organisé une conférence de presse pour donner son opinion sur l’affaire. Il a notamment déclaré qu‘à sa “connaissance, il n’y a pas de projet officiel préparé, qui prévoit des quotas de joueur”. Reste à savoir si la fédération et le sélectionneur étaient au courant de ces projets de quotas.
 
La ministre des Sports, Chantal Jouanno, s’est emparée, à son tour, de l’affaire et a demandé la création d’une double commission d’enquête impliquant la FFF et son ministère.
 
Parmi les anciens de 98, l’affaire a également provoqué de vives réactions.

Lilian Thuram a déclaré lors d’un entretien sur France2, le 4 mai, que les révélations faites par Mediapart étaient un “vrai scandale”. Il a précisé qu’il ne pensait pas que  Laurent Blanc “soit raciste”. “On a discuté ensemble au téléphone mais je pense par contre que derrière, il y a une idéologie”, a-t-il précisé.

Christophe Dugarry a également réagit hier à l’antenne de la chaîne Infosport. Pour lui, la situation devient ingérable pour Laurent Blanc : “Je crois qu’on le met en énorme difficulté en pensant que l’on peut le virer alors que, attention, il peut aussi démissionner”,a-t-il indiqué..