DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les enjeux du scrutin au Royaume-Uni

Vous lisez:

Les enjeux du scrutin au Royaume-Uni

Taille du texte Aa Aa

Au Royaume-Uni, entrer au gouvernement est un défi pour les petits partis. Et pourtant, Nick Clegg, le chef de file des Libéraux-Démocrates y est parvenu en mai 2010.

Faute de majorité absolue, le Conservateur David Cameron a dû se résoudre à gouverner en coalition. En échange, Nick Clegg a obtenu la promesse d’un référendum pour changer le mode de scrutin qui favorise le bipartisme.

En effet, dans le système majoritaire à un tour, l‘électeur ne coche qu’un candidat sur le bulletin de vote. Celui qui obtient le plus de voix, même sans majorité absolue, est élu dans sa circonscription.

Le Royaume-Uni compte 650 circonscriptions. Le système garanti à coup presque sûr de larges majorités et donc des gouvernements stables. L’actuelle coalition est la premiere depuis la Deuxième Guerre Mondiale. Mais ce système condamne les petits à toujours rester sur la troisième marche du podium.

Les “Lib-Dem” avec 25% des voix n’ont obtenu que 10% des sièges. Et Nick Clegg a fait de la proportionnelle son cheval de bataille : “je n’ai jamais cru dans mes rêves les plus fous que Londres pourrait réunir des milliers de manifestants réclamant une représentation proportionnelle. C’est un sujet qui traditionnellement n’intéresse qu’un petit nombre d’experts académiques et constitutionnels.”

C’est finalement l’ “Alternative vote”, qui est soumis à référendum. Ici l‘électeur classe les candidats par ordre de préférence, en leur attribuant un numéro. Si personne ne décroche la majorité absolue, les voix du candidat moins bien placé sont repartis au profit des autres jusqu‘à ce que quelqu’un recueille la majorité absolue.

L’Alternative Vote n’est donc pas un scrutin à la proportionnelle, guère apprécié des Britanniques. Les Lib-Dem l’ont accepté comme une solution de compromis. Il est certes plus complexe que le système majoritaire mais l’Alternative Vote aurait déjà fait ses preuves en Australie depuis un siècle.