DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Attentats de Londres : les 52 victimes "seraient mortes de toute façon"

Vous lisez:

Attentats de Londres : les 52 victimes "seraient mortes de toute façon"

Taille du texte Aa Aa

Rien n’aurait pu sauver les victimes des attentats de Londres. Ce commentaire au ton fataliste émane de la juge Heather Hallett, après six mois d’enquête judiciaire sur les attentats du 7 juillet 2005 dans les transports en commun de londoniens.

“Les preuves médicales et scientifiques ne mènent qu‘à une seule et triste conclusion : chacune des victimes serait morte de toute façon”, écrit la juge.

Ces conclusions blanchissent d’une part les services de renseignement, parfois accusés de négligence, et d’autre part les services de secours, à qui certains reprochent d’avoir tardé à venir en aide à des blessés qui ont succombé par la suite.

Les attentats perpétrés à Londres le 7 juillet 2005 par quatre kamikazes britanniques contre trois stations de métro et un bus à impériale, avaient fait 52 morts et plus de 700 blessés.