DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Chine et Russie mettent des batons dans les roues de la coalition en Lybie

Vous lisez:

Chine et Russie mettent des batons dans les roues de la coalition en Lybie

Taille du texte Aa Aa

Sur le plan militaire, les rebelles qui tiennent la ville de Zentane continuent de résister aux assauts des troupes de Mouammar Kadhafi. Selon les insurgés, plus de quarante roquettes Grad ont frappé la ville en début de semaine. Mais en périphérie de la ville, et comme à Misrata, des bombardements de l’Otan tentent de neutraliser les forces libyennes et leurs dépôts d’armes.

Les combats font rage aussi à Dehiba, près de la frontière tunisienne, où des tirs de mortiers ont retenti toute la journée d’hier.

A Benghazi, capitale libérée de la Libye, des douzaines de Libyens qui vivent à l‘étranger sont revenus pour aider leurs compatriotes à chasser Kadhafi. Dans des camps comme celui-ci, ils apprennent les rudiments de la guerre avant de partir au front.

Sur le plan diplomatique, la Russie et la Chine ne cessent d’avertir la coalition contre une opération au sol et la possibilité d’aider finacièrement ou d’armer les rebelles.

Sergueï Lavrov, le ministre russe des Affaires étrangères, estime ainsi que “les efforts doivent être concentrés sur une résolution pacifique du conflit et pas sur un soutien à l’une ou l’autre partie”.

Les chefs tribaux de la Libye estiment qu’ils ont aussi leur mot à dire… Réunis en conférence à Tripoli, ils ont appelé à l’unité de leur pays, ont critiqué les bombardements de l’Otan et même appelé les rebelles à déposer les armes.