DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Syrie : le vendredi du défi réprimé

Vous lisez:

Syrie : le vendredi du défi réprimé

Taille du texte Aa Aa

Des milliers de personnes à travers le pays ont bravé l’interdiction de manifester édictée par le ministère de l’Intérieur.

Les marches contre le régime de Bachar al-Assad ont commencé à la faveur de la prière du vendredi. ici, à Damas, la foule a été rapidement dispersée par les forces de sécurité. De nombreux manifestants ont été arrêtés, dont Riad Seif, figure de l’opposition qui a déjà passé 8 ans dans les geôles du régime.

La répression a fait au moins cinq morts et de nombreux blessés ce vendredi à Homs, au centre du pays, où les chars ont pris position.

Des étudiants sont descendus dans la rue à Alep, deuxième ville de Syrie, mais leur manifestation a été de courte durée face au dispositif de sécurité.

Au sud de Damas, à Deera, l’armée dit poursuivre son retrait de la ville qu’elle avait investi le 25 mars pour mater la contestation qui avait commencé une semaine plus tôt. Mais selon des résidents, des chars seraient toujours en poste.

L’ONU a obtenu de Damas l’autorisation d’y envoyer une équipe humanitaire dans les prochains jours.

Selon les ONG, au moins 560 civils ont été tués depuis le début du soulèvement populaire, mi mars.