DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L’Albanie face à un nouveau test politique

Vous lisez:

L’Albanie face à un nouveau test politique

Taille du texte Aa Aa

Les Albanais sont appelés aux urnes demain pour les élections municipales. Il s’agit du premier scrutin depuis la victoire de la droite aux législatives de 2009 qui n’a toujours pas été reconnue par l’opposition.

C’est sans nul doute un test politique grandeur nature pour le Premier ministre Sali Berisha car un succès de son camp lui permettrait d’asseoir son pouvoir. Mais c’est aussi un test pour l’opposition menée par le maire socialiste de Tirana, Edi Rama. En cas de victoire, il mettrait la pression sur le gouvernement pour organiser des élections législatives anticipées.

Dans les rues de la capitale, les Albanais espèrent des élections libres et transparentes. « D’après ce que je vois dans les médias, la situation a l’air assez tendue. J’espère que le scrutin va se dérouler dans le calme et qu’il sera conforme aux critères européens », explique une étudiante.

Le 21 janvier dernier une manifestation anti-gouvernementale avait dégénéré à Tirana faisant 4 morts parmi les manifestants; illustration du climat tendu qui règne dans le pays depuis 2 ans.

L’Albanie doit résoudre cette crise politique pour espérer rejoindre un jour l’Union européenne.