DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Une nouvelle aide financière pour la Grèce

Vous lisez:

Une nouvelle aide financière pour la Grèce

Taille du texte Aa Aa

La dette de la Grèce qui pesait 115% du Produit intérieur brut en mais 2010 quand le premier plan de sauvetage européen a été lancé, aura gonflé à 152% fin 2011. Discutée à Luxembourg au cours de cette réunion qui a fait naître les plus folles rumeurs, les européens envisageraient donc d’apporter une aide supplémentaire à la Grèce et prépareraient un deuxième plan de soutien financier. Pourtant, un an après le premier force est de constater que l’euro se porte bien.

“Quand vous avez un pays auquel vous ne pouvez pas vous fier, affirme l‘économiste grec Vangelis

Agapitos, seule peut vous sauver une monnaie fiable, donc vous n’allez pas abandonner le seul outil fiable dont vous disposez en ces temps incertains et difficiles”.

Athènes a besoin d’un nouveau coup de pouce car le gouvernement grec qui avait prévu de retourner sur les marchés en 2012 ne pourra pas le faire en raison de taux d’emprunt prohibitifs.

Sans parler de la nouvelle dégradation lundi de la note de la dette grecque par Standard & Poor’s.

“On devrait résoudre le problème de façon méthodique, explique Oliver Roth de Clos Brothers Seydler bank. C’est à dire que la situation en Grèce doit être constamment sous contrôle, la dette doit être restructurée et si c’est bien coordonné, ça peut être fait sans trop de dommages”.

D’autre part, l’Irlande qui désire – tout comme cela a été fait pour la Grèce – une baisse du taux d’intérêt des prêts consentis à Dublin, pourrait avoir gain de cause dans les semaines qui viennent, c’est ce qu’a affirmé lundi la Commission européenne favorable à une baisse de ces taux.