DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Des sinistrés japonais pour la première fois autorisés à retourner chez eux

Vous lisez:

Des sinistrés japonais pour la première fois autorisés à retourner chez eux

Taille du texte Aa Aa

Deux heures… C’est le temps qui a été donné à ces réfugiés japonais de la catastrophe de Fukushima pour retourner dans leur maison située dans le no man’s land de vingt kilomètres établi depuis le 11 mars autour de la centrale.

Une visite pour la première fois autorisée par les autorités mais qui inquiète un peu cet habitant :

“C’aurait été bien que les officiels nous donnent des informations sur le niveau de radiation dans le village, mais nous n’avons rien eu jusqu‘à présent, donc je suis un peu inquiet”.

Tous équipés de combinaisons et de dosimètres de radioactivité, ils sont allés récupérer, dans leur village de Kawauchi, des photos, quelques affaires, ou même nourrir leurs animaux de compagnie qui sont restés sur place.

Dans le même temps, Tepco, qui exploite la centrale de Fukushima, a pour la première fois demandé officiellement l’aide financière de l‘état japonais.