DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Incidents anti-russes en Ukraine : Moscou réclame justice

Vous lisez:

Incidents anti-russes en Ukraine : Moscou réclame justice

Taille du texte Aa Aa

Moscou appelle Kiev à punir les responsables des incidents anti-russes de lundi à Lviv, dans l’Ouest nationaliste de l’Ukraine.

Des heurts ont éclaté entre militants nationalistes et manifestants pro-russes à l’occasion des célébrations de la victoire soviétique sur les nazis.

16 personnes ont été blessées.

Le ministère russe des Affaires étrangères s’indigne de la passivité des forces locales de sécurité, notamment quand les nationalistes ont détruit une gerbe déposée par des responsables russes au pied du monument dédié à l’Armée rouge. Les nationalistes ukrainiens ont également brûlé le drapeau de l’ex-URSS.

“Les communistes sont venus ici et nous ont provoqués en amenant le drapeau rouge. Le 9 mai est fait pour rendre hommage aux vétérans, pas pour être exploité par les partis politiques,” estime un militant nationaliste.

En 1941, certains Ukrainiens ont accueilli les nazis, comme des libérateurs du joug russe et communiste. Une lecture qui scandalise les Ukrainiens communistes et russophones.

“Nous sommes ici pour rétablir la vérité historique sur la libération de l’Europe et de l’Ukraine des occupants fascistes,” martelait lundi une sympathisante communiste.

Pour prévenir davantage de débordements, la police locale a condamné l’accès au monument de l’Armée rouge. Faute de pouvoir déposer ses fleurs sur ce lieu de mémoire, le public les a jetées par dessus la palissade.