DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Quel avenir pour Schengen ?

Vous lisez:

Quel avenir pour Schengen ?

Taille du texte Aa Aa

Les répercussions des flux migratoires dans l’espace Schengen, sans frontières, sources d’inquiétude pour les eurodéputés.

A la demande de la France et de l’Italie, Bruxelles a proposé une plus grande latitude pour rétablir temporairement et sous certaines conditions des contrôles aux frontières.

Une annonce qui a suscité notamment la méfiance des députés de la commission des libertés civiles. Pour eux pas question d’affaiblir Schengen, les contrôles aux frontières intérieures doivent être expressément justifiés.

Franziska Keller, députée Groupe des Verts/Alliance libre européenne : “Pour le moment, les exceptions ne sont pas claires du tout, la Commission a simplement parlé de situation d’urgence et elle n’a pas défini qu’elles pourraient être ces situations. J’ai peur que cela ne crée trop d’exceptions, trop d’occasions de réintroduire des contrôles à la frontières. Ce serait un grand danger pour un des piliers de l’Union européenne.”

Maintenir l’espace Schengen et renforcer plutôt les contrôles aux frontières extérieures de l’Union européenne en cas de forte pression migratoire, c’est la piste envisagée.

Joseph Daul, député du Parti Populaire Européen : “Moi je dis Schengen est très bien. S’il y a quelques améliorations techniques à aménager, ce n’est pas un problème, on peut toujours améliorer. Mais nous n’avons pas besoin de rechanger Schengen, nous avons besoin de l’appliquer et chaque pays peut faire des contrôles.”

Les propositions de la Commission seront discutées jeudi à Bruxelles avant d‘être parachevées en juin à l’occasion d’un sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union européenne.