DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sécheresse en Europe

Vous lisez:

Sécheresse en Europe

Taille du texte Aa Aa

La récolte de fraises au Royaume Uni a déjà démarré. Un mois d’avril exceptionnellement chaud a avancé la saison des fraises, mais surtout augmenté la quantité de la récolte et plus intéressant, la qualité du fruit, plus juteux, et les producteurs se frottent les mains.

Mais le bonheur des uns peut être le malheur des autres. En France le bétail commence à avoir du mal pour trouver de l’herbe fraiche. La cause : pas de pluies et température moyenne en avril 4 ºC au dessus de la normale.

Les précipitations tombées en février, mars et avril ont été entre 60% et 20% en dessous de la moyenne mesurée entre 1951 et 2000, selon l’Organisation Mondiale Meteorologique.

La sécheresse menace les récoltes de céréales, notamment dans le bassin parisien, le grenier à céréales de la France. La culture de céréales devient de plus en plus risquée et trop dépendante de l’irrigation. Or l‘épuisement des nappes phréatiques a imposé des restrictions dans 20 départements français :

“La semence de maïs ne pourra pas se mettre en place, ne pourra pas s’enraciner, ce sont des plantes qui vont mourir, donc après c’est sûr qu’on aura plus besoin d’irriguer, il n’y aura plus de plantes. L’eau, il la faut maintenant” estime l’agriculteur français Jean-Pierre Brazzalotto.

Les agriculteurs européens scrutent le ciel, tandis que les prix des céréales grimpent avec l’avancée de la sécheresse.