DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Inflation : la Chine commence à marquer des points

Vous lisez:

Inflation : la Chine commence à marquer des points

Taille du texte Aa Aa

Peut-on dire que les autorités chinoises marquent des points dans la lute contre l’inflation. Oui si on regarde le chiffre du rythme annuel de la hausse des prix pour le mois d’avril qui se monte à 5,3%. C’est moins que le rythme d’inflation du mois de mars mais les autorités monétaires chinoises savent qu’elles ne sont pas au bout de leurs peines. En effet : en janvier et février dernier, le rythme annuel de l’inflation était de 4,9%. Pour éviter un emballement de l’inflation, la Banque centrale chinoise a relevé à quatre reprises son principal taux d’intérêt et augmenté plusieurs fois le niveau des réserves obligatoires des banques pour calmer la distribution du crédit.

“L’inflation n’est pas seulement un problème financier, c’est aussi un problème politique explique Xu Qiyuan chercheur à l’académie des Sciences sociales. En période inflationniste, les riches s’enrichissent car ils possèdent des actifs financiers qui prennent de la valeur. Mais les pauvres ne possèdent pas ce genre d’actifs et le fossé entre riches et pauvres augmente en période d’inflation”.

L’effet déstabilisateur de l’inflation a été mis en relief dernièrement avec la grève des chauffeurs routiers du port de Shanghaï qui protestaient contre la réductions de leurs revenus en raison de la hausse des prix des carburants.

Il y a quelques jours, les autorités chinoises ont mis à l’amende le géant anglo-néerlandais Unilever qui avait annoncé de prochaines hausses de prix, provoquant une ruée des clients sur les produits concernés.