DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les naufrages de migrants en Méditerranée préoccupent la communauté internationale

Vous lisez:

Les naufrages de migrants en Méditerranée préoccupent la communauté internationale

Taille du texte Aa Aa

Fuir la guerre en Libye est devenu presque aussi dangereux que rester là-bas. Le sauvetage de ce week end, tout près du port de Lampedusa en est la preuve. Dimanche, un bateau avec 500 immigrants sub-sahariens embarqués en Libye s’est échoué contre les rochers. Malgré les efforts des garde-côtes, policiers et volontaires italiens, pour sauver tous les passagers, le lendemain trois corps ont été repêchés sur le lieu du naufrage…

Selon le Haut Commissariat de l’ONU pour les réfugiés, 800 personnes ont disparu en mer Méditerranée depuis le 25 mars en fuyant la Libye.

Une réalité dramatique à laquelle est venu s’ajouter le doute sur le défaut d’assistance de la part de l’OTAN à une embarcation venant de la Libye et qui a dérivé pendant 16 jours.

L’OTAN a démenti l’accusation publiée par THE GUARDIAN, selon laquelle 61 migrants ont fini par périr de soif et de faim par ce manquement au codes de sauvetage en mer.

Une obligation qui touche tous les navires comme l’a rappelé le UNHCR : “Nous appelons tous les navires, commerciaux ou militaires, à rester vigilants en ce moment sur le fait qu’il y a beaucoup de bateaux remplis de migrants et de réfugiés fuyant les violences en Libye, et dans de nombreux cas, ces bateaux ne sont pas en état de prendre la mer…”

Depuis le début de l’année, 10.000 personnes sont arrivées à Lampedusa fuyant les conflits en Afrique du Nord. Une crise humanitaire qui a semé la division entre les pays européens. D’autre part des immigrants venant de la Libye ont assuré à l’ Organisation Mondiale de l’Immigration qu’ils ont été forcés d’embarquer par des soldats de Kadhafi.