DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Concours de l'Eurovision : la France favorite des bookmakers

Vous lisez:

Concours de l'Eurovision : la France favorite des bookmakers

Taille du texte Aa Aa

A l’image des grands championnats de football européens, le concours de la chanson Eurovision a son “big five”. Son cinq majeur. Espagne, Italie, Allemagne, Royaume Uni et France sont qualifiés d’office pour la finale du 14 mai aux côtés de vingt autres nations.

L’Espagne sera représentée par Lucia Perez, qui a déjà quatre albums à son actif.

Après 13 ans d’absence et de bouderie, l’Italie fait son retour avec Raphael Gualazzi. Pas le genre de candidat à susciter la polémique : “Je vois cela simplement comme une belle opportunité de faire de la bonne musique et probablement d’apprendre quelque chose au contact d’autres musiciens.”

Moins modestes, les britanniques du boys band “Blue” tentent un comeback sur le thème obamesque “I Can” (Je peux). Il faut dire qu’ils affichent une solide carte de visite, fort de leurs 13 millions d’albums vendus entre 2001 et 2005. Alors voilà, c’est un peu avec l’ego de leurs certitudes qu’ils abordent la chose : “Pour nous c’est une immense opportunité, on a toujours été pour l’Eurovision, on adore, et je crois que quand on est allé un peu partout en Europe, tout le monde a été assez surpris de voir que pour une fois, le Royaume Uni prend les choses sérieusement”, commente l’un des membres Duncan James.

Oui mais il y a Lena. Mise en orbite l’année dernière avec “Satellite”, la jeune Allemande défendra son bien avec un nouveau titre, “Taken by a stranger”. Et a priori Lena, la pression, elle connaît pas : “Je ne veux pas penser à gagner ou ne pas gagner. J’essaie, j’essaie juste très fort de me surprendre.”

Et puis la France sera représentée par un jeune ténor de 21 ans, Amaury Vassili, qui chantera en langue corse. A priori, le favori des bookmakers, c’est lui : “Pour la France c’est fantastique d‘être favori puisqu’on ne l’a pas été depuis 15 ans. Donc ça donne de la motivation supplémentaire pour espérer gagner.”

120 millions de téléspectateurs sont attendus. Certes, c’est beaucoup moins que pour le mariage de l’autre jour, mais quand même, cela prouve que le kitsch et l’extravagance de ce télécrochet géant ont encore de beaux jours devant eux.