DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mobilisation pour les 500 jours de captivité d'Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier

Vous lisez:

Mobilisation pour les 500 jours de captivité d'Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier

Taille du texte Aa Aa

Une forte mobilisation est attendue vendredi à travers la France à l’occasion des 500 jours de captivité des journalistes de France 3 Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier et de leurs trois accompagnateurs afghans.

“C’est la plus longue prise d’otage de journalistes depuis les enlèvements au Liban dans les années 80”, a rappelé Richard Coffin du comité de soutien aux otages qui fait part de sa “très grande angoisse”. La dernière preuve de vie des journalistes, une vidéo montrée uniquement à leurs familles, date de novembre 2010.

De nombreuses manifestations sont prévues. A Paris, Reporters sans frontières et le comité de soutien vont accrocher les portraits grand format des deux journalistes derrière les grilles d’une cinquantaine de parcs, jardins et squares de la ville. Une bâche à l’effigie des deux otages doit être installée sur la façade de la Maison de la radio.

Un rassemblement aura lieu à 14h15 sur le parvis de France Télévisions. Une photo symbolisant la longue captivité des otages sera réalisée avec les participants au rassemblement qui, habillés de blanc, dessineront “500” sur le parvis avec des chiffres hauts de plus de 8 mètres.

Le président de France Télévisions Rémy Pflimlin prendra la parole, ainsi que des proches des deux journalistes otages. Tout au long de la journée, France Télévisions mobilisera ses antennes avec des invités et des reportages dans chaque édition d’information.

Parmi les autres manifestations, 500 ballons seront lâchés à Strasbourg et un clip enregistré par les comédiens de “Plus belle la vie” sera diffusé avant le feuilleton de France 3 vendredi soir.
De son côté, RSF, en collaboration avec l’agence web Hobbynote et le Comité de soutien, a lancé l’opération “Une mosaïque contre l’oubli”.

Il s’agit, selon RSF, d’un site éphémère qui invite les internautes à construire une mosaïque virtuelle grâce à la photo de leur profil Facebook.
Hervé Ghesquière, Stéphane Taponier et leurs trois accompagnateurs ont été enlevés le 30 décembre 2009 en Afghanistan, alors qu’ils enquêtaient pour le magazine de France 3 “Pièces à conviction”.

AFP