DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Amnesty International : "internet, une arme à double tranchant"

Vous lisez:

Amnesty International : "internet, une arme à double tranchant"

Taille du texte Aa Aa

Dans son nouveau rapport Amnesty International revient sur le rôle considérable joué par les réseaux sociaux dans les pays arabes. Mais l’ONG qui fête ses 50 ans met en garde : internet est une arme à double tranchant. Si elle a permis à certains peuples de se libérer, les dirigeants menacés pourraient tout aussi bien l’utiliser pour asseoir leur pouvoir.

Haytham al Hamwi, tout comme son père Yassin, a connu les geôles syriennes pour délit d’opinion. “Pendant dix mois, témoigne-t-il, je n’ai eu aucune nouvelle de ma famille et elle-même ne savait rien de ce qui m’arrivait. J’ai eu une première visite après 10 mois d’emprisonnement. Pendant ce temps j’ai été jugé mais je ne savais même pas quel était le chef d’inculpation”.

Amnesty International dénonce aussi les violences policières dans de nombreux pays d’Afrique parlant de torture et d’exécutions sommaires au Nigeria.

L’ONG estime aussi que le bilan américain est terni par le cas de prisonniers détenus sans procès à Guantanamo et en Afghanistan.

Ali Sheikholeslami, euronews: “Mieux vaut allumer une bougie que maudire les ténèbres (Lao-Tseu). C’est le principe sur lequel Amnesty International travaille depuis 50 ans”, conclut notre correspondant à Londres, Ali Sheikholeslami.

Dans son nouveau rapport annuel, l’organisation met en avant des violations des droits de l’Homme aux Etats-Unis, en Chine, au Moyen-Orient. L’ONG assure qu’il y a encore beaucoup de travail à accomplir.