DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Affaire DSK : les français pris entre prudence et théorie du complot

Vous lisez:

Affaire DSK : les français pris entre prudence et théorie du complot

Taille du texte Aa Aa

L’inculpation de Dominique Strauss-Kahn aux Etats-Unis a fait comme l’effet d’une bombe en France.

A gauche comme à droite la plupart des hommes politiques appelés à commenter l’affaire sont restés mesurés et ont appelé à respecter la présomption d’innocence du socialiste.

“Dans une telle situation d’incertitude nous devons, nous socialistes nous en tenir aux principes : le premier d’entre eux est bien sûr de dire et de répéter que Dominique Strauss-Kahn est présumé innocent; le second c’est qu’il est inutile d‘écrire l’histoire a l’avance…”, a déclaré le porte-parole du PS, Benoît Hamon.

L’affaire embarrasse le FMI qui avait un agenda chargé cette semaine, mais aussi la France, comme l’expliquer le leader de l’UMP, Jean-François Copé : “Dans ces moments là, je dois vous dire qu’on pense aussi à l’image de la France, voilà. Parce que c’est vrai, qu’imaginer que cette image passe en boucle dans le monde entier est évidemment un sujet. Mais enfin encore une fois on est tous les uns et les autres sous le coup du caractère vraiment très important, très grave de cette affaire.”

Les français eux sont partagés, entre les rumeurs sur la vie de Strauss-Kahn, et la possibilité d’un coup monté contre le socialiste.

“Malheureusement ce n’est pas la première fois qu’il est accusé de ces problèmes, ce serait dommage, par rapport à ses qualités, ce serait très dommage que cela l’empêche de se présenter aux élections”, explique un Parisien.

“Pour moi c’est un complot bien organisé, il est victime d’un complot”, poursuit un autre.