DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le dernier voyage de la navette Endeavour

Vous lisez:

Le dernier voyage de la navette Endeavour

Taille du texte Aa Aa

C‘était le 25 ème et dernier lancement de la navette spatiale américaine Endeavour avant une retraite bien méritée.

Les conditions météo étaient favorables au centre spatial Kennedy, près de Cap canaveral en Floride. La fenêtre de tir de 5 minutes a été suffisante.

Aux commandes de cet ultime vol, l’astronaute Mark Kelly. Cinq autres astronautes l’accompagnent, dont un Européen, l’italien, Roberto Vittori.

Ce sont tous des vétérans de l’espace.

Le principal objectif de la dernière mission d’Endeavour, portée de 14 à 16 jours, est la livraison à la station spatiale internationale du spectromètre magnétique Alpha 2.

C’est un précieux module scientifique de sept tonnes et de deux milliards de dollars visant à s’attaquer aux plus grandes questions sur la formation de l’univers, comme l’existence de l’antimatière et la nature de la matière noire.

Une foule de 400.000 à 500.000 personnes était attendue pour le dernier lancement d’Endeavour, nettement moins que les 750.000 estimés pour la première tentative avortée le vendredi 29 avril.

Il faut dire aussi que, contrairement à ce qui était prévu le 29 avril, le président américain Barack Obama n‘était pas présent.

La représentante démocrate d’Arizona Gabrielle Giffords, épouse du commandant de bord de Endeavour, Mark Kelly, blessée par balle à la tête dans un attentat en janvier dans l’Arizona, est revenue en Floride, mais a assisté en privé au lancement au centre spatial.

Après les navettes, les Etats-Unis dépendront des Soyouz russes, à 51 millions de dollars le siège, pour acheminer leurs astronautes vers l’ISS en attendant qu’un autre vaisseau américain, sans doute commercial, ne prenne la relève d’ici à 2015 au mieux.

Après 30 ans d’existence, le programme des navettes américaines a été notamment stoppé pour une question de coûts.

Les navettes Discovery, Atlantis et Endeavour devraient être exposées au public dans des musées. Discovery aurait déjà été promise au Musée de l’air et de l’espace de l’Institution Smithsonian à Washington DC.

Les deux autres navettes de la Nasa, Challenger et Columbia ont été tragiquement perdues dans des accidents en 1986 et 2003. 14 astronautes y ont perdu la vie.