DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Damas dément l'existence d'une fosse commune

Vous lisez:

Damas dément l'existence d'une fosse commune

Taille du texte Aa Aa

Il n’y a pas de fosse commune à Deraa. Le ministère syrien de l’Intérieur dément ce mardi l’information donnée la veille par un militant syrien des droits de l’Homme. Damas dénonce une campagne calomnieuse des médias pour déstabiliser la Syrie. Cinq corps auraient été découverts et une enquête a été ouverte.

Face à l’intransigeance du régime de Bachar al-Assad, l’opposition ne baisse pas les bras et appelle à une grève générale ce mercredi dans tout le pays.

La répression, elle, continue. L’armée maintient son siège sur la ville de Tall Kalakh. Selon des témoignages d’habitants, il y aurait de nombreuses victimes. “Il y a des dizaines de tanks qui assiègent Arida et Tall Kellack affirme cet habitants. Les soldats entrent dans les maisons et tuent tout le monde, les jeunes, les femmes. Il est arrivé la même chose près du village de Zaraa, et aujourd’hui il n’y a plus aucun homme à Tall Kelakh.”

La répression sanglante pousse la population sur les routes. Depuis fin avril, au moins 5000 réfugiés sont arrivés au Liban en provenance de Syrie.