DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Syrie : les Etats-Unis sanctionnent directement le président al-Assad

Vous lisez:

Syrie : les Etats-Unis sanctionnent directement le président al-Assad

Taille du texte Aa Aa

La répression sanglante en Syrie a encore fait 8 morts ce mercredi à Tall Kalakh. L’armée syrienne fait le siège de la ville.

Face à ces nouvelles violations des droits de l’homme, les Etats-Unis ont décidé d’augmenter la pression en sanctionnant directement Bachar al-Assad. Washington et l’Union européenne avaient infligé un premier train de sanctions aux dirigeants syriens mais avaient épargné le chef de l’Etat.

Un haut-fonctionnaire américain a résumé ainsi le problème à la presse : soit Assad supervise la transition vers la démocratie, soit il s’en va.

L’opposition syrienne avait appelé ce mercredi à une grève générale mais elle a été peu suivie à travers le pays.

A Homs, les magasins sont restés fermés et des centaines de personnes ont encore manifesté. Des rassemblements ont aussi eu lieu à Dael et Aleppo

dans les grandes villes comme Damas, les écoles et les commerces sont restés ouverts. Mais la capitale syrienne a été plutôt épargnée par les manifestations depuis le début des troubles.

Depuis le 15 mars, au moins 850 personnes auraient été tués selon des ONG et les Nations Unies, notamment dans le sud du pays et plus de 8.000 personnes auraient été jetées en prison.