DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Fin de campagne électorale agitée en Espagne

Vous lisez:

Fin de campagne électorale agitée en Espagne

Taille du texte Aa Aa

Malgré l’interdiction de manifester en ce week-end électoral, à Madrid, les “indignés” de la place puerta del sol restent mobilisés.

La commission électorale a prévenu hier soir qu’aucun rassemblement ne serait autorisé, pour ne pas perturber le bon déroulement du scrutin.

Mais certains ont déjà fait savoir qu’ils entendaient faire fi de cette interdiction.

“Nous demandons un changement dans la société, à commencer par un changement politique, un changement social. Nous voulons être mieux représentés par les politiques, qu’ils s’intéressent davantage aux valeurs sociales qu’au cours des actions, lance l’un d’eux.”

Dans ce contexte de fronde sociale, la défaite des socialistes dimanche aux élections municipales et régionales semblent quasiment acquise.

“Nous le savons et tous les anciens de ce parti le savent. Toutes les améliorations nécessaires, et les revendications de la jeunesse, en particulier en terme d’emploi, sont réalisables en travaillant dur et en votant, déclare Le chef du gouvernement espagnol, José Luis Rodríguez Zapatero.”

Hier, des milliers d’Espagnols ont à nouveau défilé dans plusieurs villes du pays, comme dans la capitale, où des dizaines de jeunes dorment sous des tentes depuis les début de la semaine. Un ras-le-bol général face à la crise, au chômage et la politique de rigueur du gouvernement.