DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les "provocations" de Lars Von Trier vues par des journalistes étrangers

Vous lisez:

Les "provocations" de Lars Von Trier vues par des journalistes étrangers

Taille du texte Aa Aa

“Il traverse une période de dépression” en plein festival de Cannes, “il est malade”, “confus”, il “joue avec les gens”. Voici, ce qu’avançaient des journalistes étrangers après les propos de Lars Von Trier sur Hitler et les Juifs. Le réalisateur danois a été exclu du Festival hier. Une première dans l’histoire de ce rendez-vous mondial du cinéma.

Pour la journaliste iranienne, Rokshad Nourdeh, “je pense qu’il est confus comme beaucoup de gens dans l’art, c’est un peu ambigu, ce n’est pas évident”.

“Ça a pris des proportions exagérées, regrette un journaliste néerlandais Ronald Rovers. Dire qu’il est un provocateur, c’est vraiment très exagéré. Il ne l’est pas. Il joue simplement avec nous et il regarde comment les gens réagissent.”

Pour Elena Dal Forn, journaliste italienne, aucun festival, ni même le monde du cinéma ne peuvent se permettre de perdre Lars Von Trier”.

Lars Von Trier a dû présenter ses excuses. Melancholia, son film, n’est en revanche pas exclu de la compétition pour la Palme d’Or.

“Je trouve c’est très dommage parce que c’est le film que personnellement je trouve le plus réussi, c‘était pour moi la Palme d’Or la plus potentielle”.

“Beaucoup de regrets ici sur la Croisette sur le faux pas de Lars von Trier et la réaction très dure de direction du festival, souligne notre reporter Wolfgang Spindler. Une chose est sûre, l’incident va jeter une ombre sur la carrière du réalisateur danois”.