DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un autre volcan islandais perturbe le trafic aérien

Vous lisez:

Un autre volcan islandais perturbe le trafic aérien

Taille du texte Aa Aa

Un volcan islandais qui fait des siennes, et trouble le trafic aérien, tout cela a des airs de déjà vu, non ?

L’espace aérien islandais a été temporairement fermé ce dimanche, après l‘éruption du volcan Grimsvoetn. Situé dans le sud-est de l’Islande, c’est le plus actif du pays. Il a connu neuf éruptions entre 1922 et 2004.

Pall Einarsson, géophysicien : “Une éruption maintenant n’est pas une surprise, le volcan était surveillé et cette éruption était anticipée déjà l’automne dernier.”

Autour du volcan, c’est comme si la nuit était tombée. Les cendres recouvrent le paysage, les moutons prennent une drôle de couleur grise. Mais les conséquences devraient être limitées.

Pall Einarsson, géophysicien : “Ca ne devrait pas être au même niveau que l’an dernier quand le volcan Eyjafjallajokull (Eyjafjöll) est entré en éruption. C‘était un volcan inhabituel, une quantité de cendres inhabituelle et des conditions météorologiques inhabituelles qui ensemble ont conduit à compliquer la vie en Europe.”

Ce qu’on redoute en effet, c’est le chaos de l’an dernier. En avril 2010, l‘éruption d’un autre volcan islandais au nom imprononçable avait entraîné la plus grande fermeture d’espace aérien décrété en temps de paix en Europe , laissant sur le carreau plus de huit millions de passagers pendant un mois.