DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le combat n'est pas terminé pour les manifestants de la Puerta del Sol

Vous lisez:

Le combat n'est pas terminé pour les manifestants de la Puerta del Sol

Taille du texte Aa Aa

La sanction électorale est tombée en Espagne, mais le mouvement des “indignados” ne faiblit pas.

Les protestataires, jeunes et chômeurs en majorité, restent mobilisés sur la place de la Puerta del Sol, au coeur de Madrid. Le Parti socialiste espagnol au pouvoir assume son échec, mais le vote sanction était destiné aux deux grands partis. “Beaucoup de gens ont voté blanc, ni pour l’un, ni pour l’autre des grands partis, explique une Espagnole, mais le résultat ne l’a pas reflété”.

Les socialistes ont pris près de dix points de retard sur les conservateurs du Parti populaire lors des élections municipales et régionales de dimanche. Une marée bleue a envahi la plus grande partie des régions. Aux municipales, le Parti socialiste espagnol n’est arrivé en tête que dans les Asturies. Il a perdu des villes-fiefs comme Barcelone. Le chef du gouvernement José Luis Rodriguez Zapatero a fait son mea culpa, indiquant comprendre le malaise qui règne particulièrement parmi les jeunes.

Au contraire, l’opposition de droite a savouré son triomphe. “Nous avons réussi le meilleur résultat de l’histoire du Parti populaire”, a lancé son chef Mariano Rajoy. Un atout pour réclamer des élections législatives anticipées.