DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

FMI : la candidature de Lagarde irrite les pays émergents

Vous lisez:

FMI : la candidature de Lagarde irrite les pays émergents

Taille du texte Aa Aa

“J’ai décidé de présenter ma candidature à la direction générale du Fonds monétaire international.”

Voilà qui est dit pour ceux qui en doutaient encore. La française Christine Lagarde brigue la succession de Dominique Strauss-Kahn, ce qui suscite des grincements de dents dans les rangs des pays émergents. Plusieurs appellent à en finir avec cette règle tacite qui veut qu’un Européen dirige l’institution depuis 65 ans. Ils pensaient d’ailleurs avoir déjà obtenu gain de cause, comme l’explique l’universitaire Dries Lesage.

“ Au niveau du G20, courant 2009, les dirigeants mondiaux s‘étaient mis d’accord pour que le prochain responsable du FMI, après Strass-Kahn, ne soit pas un Européen. Et le fait que les Européens insistent de nouveau pour que ce soit l’un des leurs est un message plutôt douloureux pour les économies émergentes et notamment les BRICS.

J’imagine que l’administration américaine se retrouve désormais dans une situation inconfortable. Car impliquer les économies émergentes et les Brics en particulier était vraiment une volonté américaine. “