DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Europe soutient Christine Lagarde au FMI

Vous lisez:

L'Europe soutient Christine Lagarde au FMI

Taille du texte Aa Aa

Avec Christine Lagarde, l’Europe s’est dotée d’une candidate solide pour décrocher la direction du FMI. Cette Française née en 1956, avocate spécialisée dans le droit du travail et de la concurrence et ayant dirigé un cabinet international à Chicago, convainc par sa culture anglo-saxone assortie d’une touche d’interventionisme à la française.

La crise financière, économique, de la dette et de l’euro a donné à la ministre de l’Economie française l’occasion de démontrer ses atouts.

Devenue une star parmi ses paires, elle a obtenu le soutien de José Manuel Barroso, le président de la Commission européenne.

Face à la crise grecque, elle a prôné la solidarité européenne en exigeant des réformes douloureuses à Athènes. Elle est devenue l’une des principales opposantes à la restructuration de la dette grecque. Une position partagée par Angela Merkel. La chancelière allemande lui a donné son précieux soutien pour le FMI : “J’ai toujours dit, sans que cela soit une confirmation de sa candidature, que la ministre française des Finances est une personnalité excellente et chevronnée. Aujourd’hui je ne peux pas en dire plus.”

Etrangère au monde politique, en 2007 sous la présidence de Nicolas Sarkozy, Christine Lagarde devient la première femme à accéder au ministère de l’Economie.

Après quelques gaffes au début, elle devient indispensable à la suite de sa gestion de la crise économique qui a permis à la France de limiter les dégâts. Christine Lagarde est la ministre de l’Economie qui a le plus duré à ce poste sous la Vème République.

Le seul souci pour elle, s’appelle le Crédit Lyonnais. Pour solder le contentieux entre les liquidateurs de la banque et l’homme d’affaires, Bernard Tapie, la ministre avait approuvé en 2007 le recours à un tribunal arbitral privé. Coût pour l’Etat français: 385 millions d’euros.

La justice devrait dire le 10 juin, jour de la clôture des candidatures pour le FMI si elle ouvre ou non une enquête concernant Christine Lagarde.

Si l’affaire est classée, la route vers Washington sera dégagée pour cette femme habituée à briller dans un milieu toujours dominé par les hommes.