DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Obama célèbre la "relation spéciale" qui unit les Etats-Unis et la Grande bretagne

Vous lisez:

Obama célèbre la "relation spéciale" qui unit les Etats-Unis et la Grande bretagne

Taille du texte Aa Aa

Après le palais de Buckingham, le palais de Westminster, la chambre du parlement.

Entre temps Barack Obama a évoqué, avec le Premier ministre David Cameron, l’alliance, militaire, pour la sécurité dans le monde. Ici, c’est d’un autre type d’alliance qu’il est question. Une alliance entre deux démocraties, les Etats-Unis et la Grande Bretagne, une “relation spéciale”, dont le président américain rappelle les fondements idéologiques : libre-échange, liberté religieuse, droits de l’homme.

“On m’a dit que les trois orateurs qui se sont exprimés ici sont le pape, sa Majesté la reine, et Nelson Mandela, ce qui est soit une histoire difficile à suivre, soit le début d’une blague très drôle”, ironise Barack Obama, avant de rappeler la prééminence des valeurs que les Etat-Unis et la Grande Bretagne ont en partage :

“En tant que nations, historiquement, les plus puissantes au monde, on doit se rappeler que notre influence ne puise ni dans le poids de notre économie, ni dans notre capacité militaire, ni dans la terre qu’on a acquise, mais dans les valeurs, que nous devons toujours défendre à travers le monde sans faiblir.”

Citant Smith, Newton ou Darwinn comme héritage commun, Barack Obama a invité les Etats-Unis et la Grande Bretagne à renforcer leurs partenariats et leurs relations bilatérales, pour mieux affronter les enjeux de demain, et redéfinir le rôle des deux nations dans le leadership mondial.