DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Comment libérer le potentiel innovant de l'Europe ?

Vous lisez:

Comment libérer le potentiel innovant de l'Europe ?

Taille du texte Aa Aa

Carlos, Madrilène, s’interroge : “ J’aimerais savoir quand nous disposerons d’une véritable Union européenne de l’Innovation ? C’est-à-dire quand profiterons-nous, dans notre vie de tous les jours, au travail, dans la rue, sur les marchés, des retombées des recherches menées en laboratoire ?”

Robert-Jan Smits, directeur général en charge de la Recherche et de l’Innovation au sein de la Commission européenne, lui répond :
“ Le défi à relever en ce moment est de faire de l’Europe une véritable Union de l’innovation qui soit forte, qui ait d’excellents chercheurs, explique-t-il.

Nous voulons une Union qui dispose de bons mécanismes de transfert technologiques entre l’université et l’industrie, qui ait des industries fortement compétitives et une quantité importante de chercheurs qualifiés.”

C’est vrai, l’Europe ne dépense pas suffisamment pour la recherche et l’innovation. Les Etats membres de l’Union européenne s‘étaient fixés pour objectif d’investir 3 % de leur PIB en R&D d’ici à 2010.

Mais cet objectif n’a pas été atteint. Nous en sommes en ce moment autour des 2 % et cette situation doit changer. Nous avons besoin d’investir dans l‘économie de la connaissance et cela relève de la responsabilité à la fois des Etats membres et de l’Union.

Nous avons présenté en octobre dernier une initiative phare appelée “Union de l’innovation” qui consiste à créer en Europe un climat favorable à l’innovation, qui permette réellement la commercialisation de produits de qualité obtenus grâce aux résultats de la recherche.

Nous proposons une série de mesures comme la révision complète de notre système de standardisation et une meilleure utilisation de nos instruments de passation de marché. Actuellement, nous choisissons encore trop souvent les prestataires les moins chers et non les plus intelligents.

Nous aimerions aussi moderniser nos universités. En d’autres termes, il y a, à l’intérieur de notre initiative pour une “Union de l’innovation”, une série de mesures spécifiques qui incluent aussi un marché pour le capital-risque que et un marché des brevets.”