DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mladic aura son procès selon Carla del Ponte, l'ex-procureure du TPI

Vous lisez:

Mladic aura son procès selon Carla del Ponte, l'ex-procureure du TPI

Taille du texte Aa Aa

Nous sommes maintenant avec Carla del Ponte, ex-procureure du Tribunal Pénal International pour l’ex-Yougoslavie.

Madame Del Ponte, bonjour…Pendant près d’une décennie, vous n’avez eu de cesse de traquer et juger les criminels de guerre en ex-Yougoslavie.

Frédéric Bouchard, euronews : quelle est votre réaction à l’arrestation de Ratko Mladic?

Carla del Ponte, ex-procureure du TPI : “Il faut dire que ce matin, c‘était une très bonne nouvelle que j’ai reçue, et je pense que c’est très important pour la justice internationale, c’est un succès pour le Tribunal, pour l’Office du procureur, mais c’est tellement important pour les victimes.”

Frédéric Bouchard, euronews : “Le procès de Radovan Karadzic reprend mardi prochain à la Haye…Les deux hommes doivent-ils désormais être jugés ensemble?

Carla del Ponte, ex-procureure du TPI : “Oui, moi je pense que vu que l’acte d’accusation porte les mêmes points, je pense que ce serait bien de joindre les deux et que Mladic et Karadzic soient en cour en même temps, surtout pour éviter toute la répétition des témoignages qu’il faudrait faire si on a deux procès séparés. Mais ça, ce sera en fait la décision des juges.”

Frédéric Bouchard, euronews : “Seize années de traque et l’annonce de l’arrestation intervient le jour même de la visite en Serbie de la haute représentante de l’Union européenne Catherine Ashton, alors cette arrestation, très heureuse coïncidence pour les autorités serbes? Qu’en pensez-vous ?

Carla del Ponte, ex-procureure du TPI : “Je ne sais pas si c’est une coïncidence, mais en tout cas ce qui est vrai, c’est que depuis quelque temps déjà, vu la pression de l’Union européenne, la Serbie avait une volonté politique forte d’arrêter les deux accusés. Probablement, ils ont intensifié leur travail de recherche, et c’est très bien tombé. Je pense pas que ce soit vraiment une coïncidence.”

Frédéric Bouchard, euronews : “Pensez-vous qu’aujourdhui la voie vers l’Union européenne est dégagée pour la Serbie?”

Carla del Ponte, ex-procureure du TPI : “Ah certainement, là j’en suis sûre. Je le sais de par mon travail de procureure là-bas, de par mes contacts avec Bruxelles et avec les Etats et particulièrement avec la Hollande. La Hollande était très stricte et très dure, il fallait Mladic à La Haye, alors maintenant la porte est vraiment ouverte.”

Madame Del Ponte, merci infiniment.

Il semble bien qu’aujourd’hui avec l’arrestation de Ratko Mladic, c’est l’horizon européen de la Serbie qui s’est éclaircit.