DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un sommet du G8 pour soutenir les post-révolutions arabes

Vous lisez:

Un sommet du G8 pour soutenir les post-révolutions arabes

Taille du texte Aa Aa

C’est ce jeudi que s’ouvre le sommet du G8 à Deauville. Pendant deux jours, les dirigeants des pays les plus riches vont se retrouver dans cette station balnéaire chic du nord-ouest de la France.

Parmi les sujets évoqués : la crise économique mondiale, la situation au Japon deux mois après le séisme et l’accident nucléaire ou encore le choix d’un candidat à la tête du FMI. Mais il sera aussi et surtout beaucoup question des révolutions dans le monde arabe. “Investir dans la démocratie, ça sera le mot d’ordre de ce sommet, précise notre envoyé spécial. En rendant hommage aux révoltes des pays arabes et d’Afrique du nord, le G8 devra offrir des aides de plusieurs milliards d’euros à des pays comme la Tunisie et l’Egypte. Cela dit, certaines organisations humanitaires sur le terrain sont sceptiques face aux bonnes intentions de ce G8”.

Plusieurs ONG rappellent qu’en 2005 à Gleneagles, le G8 avait promis 50 milliards de dollars d’aide au développement sur six ans. A ce jour, il manque encore 19 milliards de dollars.

“Des tas de promesses seront faites ici, il y a eu aussi des tas de promesses ces derniers jours, mais il faut arrêter de prendre de nouveaux engagements tant qu’on n’a pas tenu ses anciennes promesses”, lance Emma Seery, de l’organisation Oxfam International Selon elle, “le G8 ne peut pas se contenter d‘être un atelier à idées et un moulin à paroles : les dirigeants doivent prouver que leur propos sont suivis d’effets”.

Plus de 12 000 policiers, gendarmes et militaires sont déployés à Deauville et dans les environs. A l’aéroport local, les seuls avions autorisés à se poser sont ceux des délégations officielles.