DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

G8 : plus de 28 milliards d'euros pour le printemps arabe

Vous lisez:

G8 : plus de 28 milliards d'euros pour le printemps arabe

Taille du texte Aa Aa

A l’issue de deux jours de discussions, les pays du G8 sont parvenus à un accord pour aider principalement la Tunisie et l’Egypte.

“Ces pays font face à de grands bouleversements”, a expliqué Massoud Ahmed, directeur du département Moyen-Orient du FMI.

“Le prix de la nourriture et du carburant a augmenté, ils payent plus pour emprunter, ils accueillent moins de touristes. Donc ils ont besoin de financements pour atteindre l‘équilibre financier. C’est là que le FMI peut intervenir”.

L’Union Européenne n’est pas en reste. Elle devrait contribuer à hauteur d’1,2 milliards d’euros en plus de 5,7 milliards déjà prévus.

“Il ne s’agit pas seulement d‘économie”, a affirmé José Manuel Barroso, président de la Commission Européenne. “Il s’agit là d’un engagement important auprès de ces sociétés civiles and je pense qu’elles sont prêtes. Nous devons désormais tout faire pour accompagner ce printemps arabe”.

Le soutien financier aux pays arabes engagés dans une transition démocratique était une priorité du sommet de Deauville. Tunisie et Egypte en tête. Et bientôt peut-être la Syrie et la Libye.