DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Général Morillon : "Mladic est responsable de la prolongation des malheurs des Balkans"

Vous lisez:

Général Morillon : "Mladic est responsable de la prolongation des malheurs des Balkans"

Taille du texte Aa Aa

L’arrestation de Ratko Mladic touche un homme spécialement, Philippe Morillon. Ce général français commandait les forces de l’ONU en Bosnie en 1992 et 1993, époque où il tentait de négocier la paix. A ce titre il rencontrait chaque semaine Ratko Mladic, il a même joué aux échecs avec lui :

Général Morillon : “C‘était une partie d‘échec permanente avec lui. Il était celui en fait qui exerçait le réel commandement sur le terrain. Karadzic qui était le président des Serbes de Bosnie n‘était qu’une marionnette entre ses mains et je n’obtenais jamais rien dans les différentes négociations sans passer par Mladic. Il se prenait pour Napoléon, il aimait beaucoup que ses fidèles le lui disent. “

Laurence Alexandrowicz : “Selon vous Mladic est-il le responsable le plus important des malheurs de l’ex-Yougoslavie ?”

Général Morillon : “Oui. Incontestablement de la prolongation des malheurs. Il est celui qui s’est opposé aux accords de paix négociés à Genève et c’est Mladic et Mladic tout seul qui a fait un véritable putsh à Pale et qui a obtenu du parlement des Serbes de Bosnie contre l’avis de Karadzic que ce plan soit repoussé. Il a donc prolongé de au moins deux ans les souffrances de l’ensemble de la région, et surtout au lieu de rendre service à son pays- il se voulait être le sauveur de la grande Serbie- il a précipité la défaite des Serbes et il a donné cette image épouvantable à la fin en juillet 95 au moment des massacres de Srebrenica.

Je suis heureux de l’occasion qui va être donnée aux Serbes de comprendre que celui qu’un certain nombres d’entre eux ont pris pour un héros est en fait la cause principale de la prolongation de leurs malheurs. “

Laurence Alexandrowicz : “Justement vous vous sentez plus serein depuis cette arrestation ?”

Général Morillon : “J’en suis très heureux, j’en suis très heureux pour l’Europe aussi, je suis heureux que le gouvernement serbe et Tadic aient eu le courage de procéder à cette arrestation.”

Laurence Alexandrowicz : “Pensez vous que cette arrestation qui est très symbolique favorise enfin la réconciliation, est-ce qu’elle marque la fin de quelque chose?”

Général Morillon : “Les malheureuses mères de Srebrenica, elles, ne pourront pas pardonner, il faut comprendre leur douleur, qui est une folle douleur. Les jeunes générations qui aspirent elles-même à la paix savent que la paix viendra de l’indépendance mutuelle acceptée, en tout cas les jeunes de 20 à 30 ans aujourd’hui, ceux qui n’ont pratiquement pas connu la guerre, n’attendent que ça”.