DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Serge Brammertz : " la santé d'un inculpé est toujours une source de préoccupation "

Vous lisez:

Serge Brammertz : " la santé d'un inculpé est toujours une source de préoccupation "

Taille du texte Aa Aa

Serge Brammertz est le procureur général du TPI pour l’ex-Yougoslavie. Euronews lui a posé quatre questions sur Ratko Mladic et la suite des événements.

Tout d’abord, quand débutera le procès Mladic ?

Serge Brammertz : “ Il est difficile pour moi de prédire quand il arrivera à la Haye. Cela peut être dans quatre jours comme dans dix jours, selon les recours. Une fois qu’il sera là, la procédure débutera. “

La santé de Ratko Mladic sera-t-elle un élément déterminant ?

Serge Brammertz : “ La santé d’un inculpé est toujours une source de préoccupation. Nous avons connu des problèmes et des situations difficiles dans le passé. Il reviendra aux experts médicaux de déterminer son état de santé. “

Est-ce que Karadzic et Mladic peuvent être jugés ensemble ?

Serge Brammertz : “ Il est trop tôt pour prendre une décision sur cette question, et ce serait aux juges d’en décider en fonction de notre requête. Comme vous le savez, le procès Karadzic est déjà avancé. C’est une option hypothétique, mais pour l’instant nous n’avons pas décidé quoi que ce soit à ce sujet.”

Enfin, qu’en sera-t-il du réseau qui a protégé Mladic toutes ces années ?

Serge Brammertz : “ Ce sera de la responsabilité des autorités de Belgrade. J’ai aussi des membres de mon équipe qui sont encore à Belgrade et qui vont se pencher sur cette question et essayer de savoir qui sont ceux qui l’ont aidé à fuir pendant si longtemps.”