DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sommet du G8 : démocratisation dans le monde arabe et sûreté nucléaire

Vous lisez:

Sommet du G8 : démocratisation dans le monde arabe et sûreté nucléaire

Taille du texte Aa Aa

Deuxième et dernière journée du sommet du G8 ce vendredi à Deauville. Les participants apportent les ultimes modifications à la déclaration finale. Il y sera question de soutien à la démocratie en Tunisie et en Egypte, de pression diplomatique contre les régimes libyen et syrien.

Les membres du G8 vont aussi s’exprimer sur l‘énergie nucléaire, deux mois après la catastrophe de Fukushima au Japon. La déclaration devrait contenir un engagement à définir des normes plus strictes en matière de sûreté. Sans plus de précisions, et ce, au grand dam des ONG de défense de l’environnement.

“Cette question de la sûreté nucléaire évoquée au G8, c’est trop peu et c’est trop tard, déplore Kumi Naidoo, un des responsables de Greenpeace. Après Fukushima, la leçon à tirer, c’est que la sécurité nucléaire ne sera jamais garantie. L’industrie nucléaire ne pourra jamais nous dire en face qu’elle a une solution pour le stockage des déchets nucléaire”.

“Les conclusions du G8 sur la sûreté nucléaire ne vont pas clore le débat ouvert par l’accident de Fukushima, précise notre envoyé spécial à Deauville. La réponse aux inquiétudes de l’opinion publique viendra peut-être des enquêtes menées au Japon. Cela fera l’objet d’un sommet international à la fin de l’année prochaine à Tokyo”.