DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Deuxième tour des élections municipales en Italie et test pour Silvio Berlusconi

Vous lisez:

Deuxième tour des élections municipales en Italie et test pour Silvio Berlusconi

Taille du texte Aa Aa

Durant deux jours plus de six millions et demi d’Italiens sont invités à se rendre aux urnes dans 88 communes. Mais tous les regards sont tournés vers Milan, fief électoral de Silvio Berlusconi, qu’il risque de perdre au profit du centre-gauche.

Selon un expert, si Berlusconi et ses alliés dont la maire de la ville, Letizia Moratti, perdent Milan, le gouvernement tombera. “Il pourrait ne pas tomber tout de suite”, dit-il mais les tensions que cela engendrerait au sein de la coalition mèneraient, selon lui, à sa chute.

La partie semble mal engagée pour le Cavaliere.

Mi-mai, lors du premier tour, Letizia Moratti, candidate de Berlusconi, avait été mise en ballotage défavorable par son adversaire de centre-gauche, l’avocat Giuliano Pisapia.

Interrogé devant un bureau de vote, un Italien pense que “Pisapia va l’emporter”, même s’il avoue préférer une victoire de Berlusconi.

Un autre espère que le Cavaliere sera bientôt remplacé. “Berlusconi, les gens sont fatigués de lui”, dit-il.

Milan, capitale économique du pays est l’enjeu principal de ce scrutin. Aux mains de la droite depuis 20 ans, c’est la ville natale de Silvio Berlusconi et le siège de son empire médiatique, Fininvest.

Naples est l’autre grande ville-test de ces élections partielles. La droite menée par l’entrepreneur Gianni Lettieri est en ballotage favorable.