DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Angela Merkel se félicite de l'abandon du nucléaire civil en Allemagne

Vous lisez:

Angela Merkel se félicite de l'abandon du nucléaire civil en Allemagne

Taille du texte Aa Aa

Virage à 180 degrés. Après s‘être d’abord prononcée en faveur de la prolongation de la durée de vie des centrales nucléaires, Angela Merkel fait volte-face. Après 12 heures de discussions qui se sont achevées tôt ce lundi matin, le gouvernement de coalition de la chancellière allemande a confirmé que le dernier réacteur du pays sera débranché fin 2012.

“Les travaux menés par la commission d‘éthique sur le nucléaire ont montré que notre système d’approvisionnement en énergie doit être et peut être fondamentalement modifié. Nous voulons que l‘énergie du futur soit plus sûre, et dans le même temps, fiable et économique, a déclaré Angela Merkel.”

Un revirement qui s’explique d’abord par l’impopularité grandissante du nucléaire auprès de l’opinion et qui s’est traduite par des manifestations massives et répétées.

Sans parler de la catastrophe de Fukushima qui a totalement changé la donne, et poussé la chancellière à mettre en place un moratoire sur le nucléaire.

Les Verts, au plus haut dans les sondages depuis mars dernier, entendent participer à la reconversion énergétique du pays.

“Il est évident que nous sommes prêts à un consensus. Mais nous aimerions dans ce cas être inclus dans les discussions, aux côtés des grandes organisations écologiques. Cela n’a pas été le cas jusqu’ici, explique Claudia Roth, co-présidente des Verts.”

Qualifiée d’opportuniste au lendemain de la catastrophe japonaise qui l’avait conduite à mettre à l’arrêt les centrales les plus vieilles et réfléchir à l’abandon du nucléaire civil, Angela Merkel se heurte désormais à de nouvelles critiques.

En provenance cette fois du puissant lobbie du nucléaire, qui agite le spectre de gigantesques pannes d‘électricité.