DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Bactérie E.coli : l'Espagne contre-attaque

Vous lisez:

Bactérie E.coli : l'Espagne contre-attaque

Taille du texte Aa Aa

Dénonçant des dommages irréparables depuis que ses concombres sont pointés du doigt par l’Allemagne, l’Espagne dit s’apprêter à saisir l’OMC et l’Union européenne pour les préjudices subis. Le pays, premier producteur de concombres en Europe, invoque un manquement aux règles communautaires.

“ Aucun pays de l’Union européenne ne peut interdire à un produit d’entrer sur son territoire. C’est à la Commission européenne de le faire. Par conséquent, la décision prise par l’Allemagne, l’Autriche ou encore la Finlande est totalement illégale “ , a martelé Clara Aguilera, du gouvernement d’Andalousie.

Réunis en Hongrie pour une rencontre informelle, les ministres européens de l’Agriculture ont évoqué la question, en l’absence de leur collègue allemand remplacé par le numéro deux du ministère. Ce dernier s’est voulu très prudent sur l’origine de la contamination :

“ Il y a des indications qui portent à croire que cela vient d’Espagne. Mais ce n’est pas clair parce que cela a aussi pu se produire pendant le transport. Donc, nos autorités tentent de trouver la source de la contamination. Mais je le redis, ce n’est pas clair “ , a expliqué Dietrich Guth.

Si la redoutable bactérie n’a pas entamé l’appétit des ministres, de nombreux pays ont pris des mesures de protection, y compris hors d’Europe, comme la Russie qui a suspendu les importations de légumes allemands et espagnols.